Accueil du blog

Archives

Tous ces copains sur le web que vous n'invitez pas mais qui sont toujours là

Vous croyez être simplement sur la page d'un quotidien qui se veut de référence? Non, vous êtes aussi épié par une vingtaine d'agents commerciaux très curieux, qui revendront bien sûr chacun de vos faits et gestes à plein d'autres.

Commentaires : 0

Si vous allez ici, par exemple, vous croyez être simplement sur la page d'un quotidien qui se veut de référence? Non, vous êtes aussi épié par une vingtaine d'agents commerciaux très curieux, qui revendront bien sûr chacun de vos faits et gestes à plein d'autres.

Sur cette page prise au hasard sur LeMonde.fr, voici ce que l'on peut trouver (principalement, car il arrive que les arrière-domaines invitent des arrière-arrière-domaines, et la Terre entière sauf vous).

  • outbrain.com
  • visualrevenue.com
  • adleadevent.com
  • smartadserver.com
  • tradelab.fr
  • netmng.com (Netmining)
  • ezakus.net
  • kameleoon.com
  • highcharts.com
  • chartbeat.com
  • facebook.net
  • twitter.com
  • po.st
  • ajax.googleapis.com
  • cedexis.com
  • google-analytics.com
  • xiti.com
  • yandex.ru

(Liste établie sans aprofondissement, avec l'aide du code source et de Firefox + Noscript + Adblock.)

Qu'importe que Le Monde possède déjà son système de mesure d'audience et de traçage des activités, il invite également google-analytics.com et xiti.com, et même le russe yandex.ru. Autant dire qu'ensemble, ils peuvent vous appeler par votre petit nom et vous connaissent peut-être mieux que vous-même.

Google sait que vous êtes sur cette page (comme presque tout le reste d'ailleurs). Par plusieurs moyens: Google Analytics donc, outil de traque, et les API Google, des librairies de code utilisées par des modules sur la page.

Facebook et Twitter, des réseaux "sociaux" comme on dit, ont leur droit de regard sur cette page.

highcharts.com et chartbeat.com sont juste des fournisseurs de code pour faire des graphiques, officiellement.

po.st est juste un outil de partage "social" et un racourcisseur de liens, paraît-il.

cedexis.com s'occupe du big data, du cloud, et veut accélérer on ne sait quoi. Ses profits, probablement.

outbrain.com et visualrevenue.com adaptent les pubs selon ce qu'ils peuvent savoir sur vous (ciblage). Le premier, un groupe israëlien, a récemment racheté l'autre, basé à New York.

adleadevent.com, smartadserver.com, netmng.com (Netmining), ezakus.net, tradelab.fr, kameleoon.com sont des refileurs de pub (précibleurs comportementaux, blabla), vous offrant soi-disant une "expérience" exceptionnelle. kameleoon.com "la référence de l'A/B testing, personnalisation, marketing prédictif" : il vous ont reconnu avant que vous allumiez l'ordi. tradelab.fr est français, spécialiste "display en Real-Time Bidding" : français, donc!

Bien sûr, pour faire marcher tout ça au mieux, vous êtes sommé d'accepter les cookies.

Certaines fonctionnalités fonctionnement souvent en cascade, c'est-à-dire qu'il faut accepter que tel agent de pub ou d'espionnage vous atteigne avant que l'on daigne vous laisser accéder à une ressource particulière.

Ceci reste invisible pour celui qui n'étudie pas les requêtes sur la page. Il trouvera juste régulièrement que "ça rame". Et pour cause, il commence à y avoir un sacré monde, au Monde! Enfin, il y a encore bien pire ailleurs, chez certains confrères, par exemple...

Paraît-il que la presse est en crise et que cette mascarade ne rapporte pas beaucoup de radis, qu'elle ne la sauvera pas financièrement. Alors c'est quand qu'on arrête le défilé de tous ces invités masqués? Ça gagnerait peut-être en estime, non? D'autant plus que cet inventaire n'est que la partie émergée de l'iceberg.

Ecrire un commentaire

Captcha - Illisible?